-
-
-
-
GUERRE DE 1939-1945
LE SOUVENIR FRANCAIS du DOUBS Présentation Monuments aux morts Ressources Adhésions Nous joindre Liens Livres Commémorations Organisation Missions Accueil Cimetières Les guerres
LA LIBERATION DE NOTRE DEPARTEMENT
1) Par la 3 ème division d'Infanterie Algérienne (3E DIA) Il y a eu 3 axes de progression: -  Champagnole, Ornans, Etalans, Glainans - Morez, Mouthe, Pontarlier, Maiche. - Entre ces 2 lignes, Nods, Valdahon, Vercel, Pierrefontaine, Sancey. Chronologiquement cela eut lieu de la façon suivante: - 4 septembre:  Salins et Ornans Sombacour, Saint Gorgon, Nods Mouthe (après de violents combats 200 allemands de tués et 180 prisonniers).  - 5 septembre Tentative de libération de Baume les Dames Libération de Pontarlier (315 prisonniers). - 6 septembre Camp du Valdahon qui était abandonné par l'ennemi. Saint-Hippolyte. 2)  Par le VIème Corps US (soit 60 000 hommes). L'opération est difficile par le fait que les Allemands ont détruit tous les ponts sauf celui d'Avanne. C'est par ce pont que les alliés passeront pour atteindre Besançon (tous comme les Allemands l'avaient fait en 1940). Besançon  est libéré le 7 septembre,  Saint Vit le 9, Clerval le 8,  Baume les Dames le 9 et L'Isle sur le Doubs le 13. En moins de 3 semaines une bonne moitié du territoire comtois a été libéré. Nos régiments se trouvent alors parfois, compte tenu de la rapidité à laquelle ils ont avancé, dans des situations de pénurie de munitions, carburant et divers. Le front va de ce fait se stabiliser. Les Allemands vont en profiter pour se renforcer. L'armée régulière profite de "cette pause" pour: -  blanchir nos troupes. Il s'est agi de remplacer les 9000 tirailleurs noirs. Les rigueurs de nos hivers sont insupportables pour ces excellents soldats . Pour ce faire des FFI ont été incorporés ce qui n'était pas une affaire facile à réaliser car ceux-ci n'étaient pas forcément prêts à adopter les règles de fonctionnement strictes appliquées par l'armée traditionnelle.  Début 1945 cette reconversion des FFI s'appellera l'amalgame. - faire le plein de munitions et de carburants. Les journées du 7 au 30 septembre se décomposent en 3 périodes: - En début de période par un élargissement de la tête de pont au nord de Saint Hippolyte. - Puis la tentative de contrôle de la chaine montagneuse du Lomont, et du secteur l'Isle sur le Doubs , Pont de Roide, Villars les Blamont. - Enfin un maintien de l'attitude offensive voire une reprise des combats. C'est ainsi que du 20 au 22 septembre les Français relancent pourtant l'offensive mais cela ne sert à rien. Des pertes importantes sont enregistrées comme par exemple le 23/09 où nos troupes enregistront 23 tués et 63 blessés. A ceci plusieurs causes: - la puissance de défense mise en place par le Allemands. - les mauvaises conditions atmosphériques. - le matériel blindé peu adapté au terrain rencontré (boisé et accidenté). Du 1 octobre au 14 novembre le calme revient. Mi novembre la situation des troupes allemandes est la suivante: - 4 divisions 3/4 au nord de la route Lure Belfort. - 2 divisions 1/4 de Lure jusqu'à la frontière suisse. (Colonel Dutriez) Sous le nom de "plan de déception" donné par le Maréchal de Lattre de Tassigny, la ruse de guerre fait que les Allemands renforcent la défense des Vosges et tiennent pour tranquille le secteur du Doubs (Colonel Dutriez). La 1ère armée française déclenche son offensive le 14 novembre 1944. Le front allemand est percé, mais nous avons 273 tués et 1297 blessés. Le 17 Héricourt et Montbéliard sont atteints. Une brèche est réalisée à Hérimoncourt. Le 18 Delle, Grandvillars, Faverois sont libérés. Belfort l'est le 20 et 21. Les combats vont continuer avec parfois de très violentes contre- attaques allemandes, causant de lourdes pertes dans nos rangs. Ce n'est que le 28 que le dernier village de Franche-Comté, Petitefontaine, a été libéré.  
A nous le Souvenir, à eux l’immortalité
LES PERTES;
- Le 5 septembre suite à la première libération de Baume Les Dames les Allemands contre attaquent et reprennent la ville après de lourds combats faisant de nombreux morts parmi les Alliés (4ème RTT et les FFI): 27 tués, 25 blessés, 4 déportés. Pour Clerval il y eut: 10 tués et 4 blessés et à l’Isle sur le Doubs 5 tués et 2 blessés..
Amies:
- Henri FERTET décédé le 16/09/43 - ROSSET-GOURNAND décédé le 15/09/44 - Charles ROSSIGNOL décédé le 22/09/44 - Adrien GAYANT décédé le 27/09/44 - Lucien BERNIER décédé le 02/10/44 - François BIGO décédé le 02/10/44 - Joseph BAKOS décédé le 26/10/44 - François SEITE décédé le 17/11/44 - François ARZELdécédé le 19/11/44 - Diego BROSSET décédé le  20/11/44 - Victor MERKIN décédé le 24/11/44 - Yves NONEN décédé le 24/11/44 - Joseph DOMENGET décédé le 24/11/44 - -LISTE DES COMPAGNONS DE LA LIBERATION FRANCS COMTOIS   Voir le site :  compagnons
LISTE DES COMPAGNONS DE LA LIBERATION MORT AU COMBAT EN FRANCHE COMTE
- Besançon il y eut: 80 Américains de tués, 28 FFI et pour les Allemands 250 tués et 2500 prisonniers.